Des chifres et des lettres ,pas si différent après tout.

C’ est parfois aussi l’ aspect langagier des math qui est le noeud du problème.En effet,les conceptes de base des calcules sont exprimés en mots et en phrases. Les persones qui soufres de cette formes de dyscalculie éprouvent des difficultés a aprendre la suite des nombres (1,2,3,…) a comprendre les concepte tels que « plus petite que », « plus grands que », etc.Les énoncés du problèmes eux aussi une combinaison de mots et de calcules.Cette formes de dyscalculie est souvant associée a la dyslexie .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :